2021 : UN NOUVEAU CONGE PATERNITE POUR FAIRE AVANCER L’EGALITE !

Image de fond du header

Copyright : lianemetzler-unsplash.com

Entré en vigueur en 2002 dans l’Hexagone, le congé paternité fut introduit comme une mesure permettant non seulement une meilleure implication des jeunes papas dans la découverte du nouveau-né et des tâches familiales, mais aussi une avancée dans l’égalité professionnelle entre les genres. A partir de juillet 2021, le congé paternité s’apprête à accueillir une nouvelle amélioration. 

État des lieux en France 

Au début du XXe siècle, la France assiste peu à peu à l’instauration graduelle du congé maternité à pour toutes les salariées. Néanmoins, ce n’est qu’en 1946 que les jeunes pères obtiennent un congé de naissance à hauteur de 3 jours !

Dans l’air de liberté planant sur les années 70, cette mesure est rapidement jugée insuffisante par certaines femmes aspirant à une meilleure répartition des tâches au sein du cadre familial.

Ce n’est finalement qu’en 2002 que le congé de paternité fut instauré, offrant une durée de 11 jours non obligatoire, et allant jusqu’à 18 jours calendaires pour une naissance multiple !

L’engouement autour de cette loi dépasse alors immédiatement les pronostics annoncés par ses auteurs. Effectivement, la même année, ce sont plus de 60% des jeunes papas qui vont profiter de cette avancée sociétale pour s’occuper de leur nouveau-né !

Le nouveau congé paternité

19 ans plus tard, et ce à partir de juillet 2021, le congé paternité s’apprête à accueillir une nouvelle amélioration :

Passant de 14 à 28 jours, dont 7 obligatoires, trois jours du congé de naissance seront toujours à la charge de l’employeur et les vingt-cinq jours restants seront indemnisés par la Sécurité sociale.

Cette mesure va ainsi contribuer à rééquilibrer l’implication des pères au sein du foyer, en leur accordant plus de temps avec leur enfant pour créer un lien plus fort avec ce dernier. Quant aux mères, outre l’avantage évident de partager plus équitablement les tâches parentales, cela contribuera également à lever un frein à leur carrière pour faire avancer le sujet de l’égalité professionnelle.

Cette avancée aide la France à rattraper son retard face à certains voisins européens plus engagés sur le sujet. De leur côté, des entreprises ont décidé d’agir avec des initiatives comme le Parental Act.

Le Parental Act : en quoi consiste-t-il ?

Lancé au début de l’année 2020, par Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi, accompagnée de Thibault Lanthier, à l’origine de Mon Docteur et d’Isabelle Rabier, CEO de Jolimoi, le “Parental Act” vise à réduire les inégalités face à la parentalité.

Ce dispositif engage les sociétés à élever la durée du congé paternité à hauteur d’une durée d’au moins 4 semaines, dont le coût est pris en charge à 100% par l’employeur ! Cette alternative, déjà signée par 391 entreprises et impactant près de 40 340 salariés, permet donc à l’autre parent d’alléger la charge mentale de la mère et de promouvoir l’égalité en entreprise et dans les opportunités professionnelles.

https://www.parentalact.com/fr

 « 7 pères sur 10 ont recours à leur congé paternité »

Source : Ministère de la santé – 2019

Des entreprises qui montrent l’exemple :

De leur côté, certaines entreprises ont décidé de prendre le pas sur la législation et les dispositifs déjà existants. En effet, plusieurs sociétés proposent d’ores et déjà des congés plus longs pour les salariés pères ou « deuxième parent », toujours dans le but de faire avancer l’égalité que ce soit dans le foyer ou au travail.

  • Axa : 4 semaines de congés paternité payées à 100%
  • Ikea : 5 semaines congés paternité
  • Microsoft et l’Oréal (depuis mars 2019) : 6 semaines congés paternité
  • Mastercard : 8 semaines congés paternité
  • Aviva : 10 semaines congés paternité
  • Patagonia : 12 semaines congés paternité
  • Facebook : 4 mois congés paternité !

Et dans le monde ?

Des pays à la traîne :

  • La Grèce : 2 jours
  • L’Italie : 7 jours
  • Les Pays-Bas, la Hongrie et la République Tchèque : calculé à partir du nombre d’heures travaillées

Des pays en progression :

  • Le Portugal : 5 semaines dont 4 obligatoires (+ possibilité d’ajouter 150 jours à se répartir avec la mère)
  • L’Espagne : 16 semaines
  • L’Allemagne : 14 mois de congé parental à se répartir entre les parents

Les premiers de la classe :

  • La Norvège : 15 semaines + 16 semaines à se répartir avec la mère
  • La Suède : jusqu’à 480 jours dont 2 mois obligatoires
  • L’Australie : jusqu’à 12 mois pour chaque parent

L’évolution des mœurs est en marche !

Découvrez aussi...

Quatre idées de bandes dessinées à offrir pour Noël

A l’approche des fêtes de fin d’années, Goods to Know vous propose quatre excellentes bande-dessinées pour découvrir des pionniers de la diversité, réels ou fictifs…  A offrir, ou à se faire offrir ! Nellie Bly – Première journaliste d’investigation de Luciana Cimino et Sergio AlgozzinoJusqu’aux années 1890 les femmes journalistes étaient cantonnées aux rubriques consacrées à […]

17 décembre 2020

Témoignage : EDF agit en faveur de l’inclusion des personnes LGBT+

Aujourd’hui, aurait dû avoir lieu notre journée de portes ouvertes annuelles au sein de nos locaux ! Malheureusement, du fait de la situation actuelle, nous avons comme vous le savez transformé cette journée en webinaires auxquels vous avez été très nombreux à participer ! Pour vous en remercier, nous souhaitions vous partager le témoignage de […]

26 juin 2020